Avant de vendre, à quoi faut-il penser ?

Les étapes essentielles à ne pas louper

Avant de vendre à quoi faut-il penser

C’est décidé, vous allez mettre en vente votre maison ou votre appartement. Une décision importante et un projet à mener méthodiquement pour le concrétiser rapidement. Passage en revue de ce qu’il faut faire avant de lancer la commercialisation de votre bien.

Une bonne préparation

Avant de mettre à la vente votre bien, vous allez devoir vous renseigner sur les obligations du vendeur. Il va falloir choisir entre vendre seul ou vous faire accompagner par une agence immobilière. La seconde solution, avec les conseils d’un professionnel et une commercialisation optimale, offre des résultats meilleurs en termes de prix de vente et souvent plus rapides. Dans tous les cas, une vente réussie sera toujours une vente préparée consciencieusement en amont !

Pensez aux diagnostics techniques (DDT)

Si seul le diagnostic performance énergétique (DPE) valide (de moins de 10 ans) est obligatoire, tous les autres diagnostics sont vivement conseillés. Véritable carnet de santé de votre logement, le dossier des diagnostics techniques rassure les acheteurs potentiels dès leur première visite. Liée à la nature, l’ancienneté, l’équipement et la situation géographique du bien, la composition du DDT peut comprendre en plus du DPE les diagnostics suivants : Amiante, Plomb, Loi Carrez, Électricité, Gaz, Assainissement, Pollution du sol, Mérule et ESRIS (ex ERNMT).

Encadré : Focus sur l’ESRIS
Depuis le 1er janvier 2018, l’État des Risques Naturels Miniers et Techniques (ERNMT) est remplacé par l’État des Servitudes Risques et d’Information sur les Sols (ESRIS). Un changement qui vise à accentuer le caractère réglementaire des risques traités et à prendre en compte les secteurs d’information sur les sols dans la zone concernée.

Wood house model, coins, eyeglasses and saving account book or financial statement on office desk table
Rassemblez tous les documents d’informations

En tant que vendeur, vous devez une totale transparence aux potentiels acquéreurs de votre bien. Concrètement cela signifie que vous devez leur communiquer toutes les informations relatives à la maison ou à l’appartement concerné. Commencez par réunir tous les documents en votre possession. Ce dossier pour être complet devrait comprendre :

– Un extrait cadastral.
– Le plan de situation.
– Le plan de masse.
– Le plan de bornage et des servitudes existantes.
– Les plans de coupe de la construction.
– Le plan des pièces.
– Le permis de construire.
– Le certificat de conformité.
– Le règlement de la copropriété.
– La liste des lots constitutifs de la copropriété.
– Les 3 derniers PV d’assemblée générale du syndic.
– Le relevé des charges et appels de fonds.
– Une facture EDF avec le PDL.
– Une facture Gaz avec le PCE.
– Le numéro de la ligne fixe de téléphone.
– La taxe foncière.

Si certains de ces documents ne sont pas obligatoires, leur fourniture immédiate sur demande va considérablement rassurer les acheteurs potentiels. Vous initiez le climat de confiance indispensable à la prise de décision. En outre, en cas d’offre d’achat, votre notaire pourra plus rapidement rédiger le compromis de vente. Vous menez les choses tambour battant et en matière de vente c’est parfait pour aller au bout !

Préparez votre bien à l’intérieur comme à l’extérieur

L’état de présentation d’un bien est essentiel. La première impression s’avère d’autant plus importante que la vente s’effectue dans la première minute de la visite ! Commencez par stocker convenablement tout ce dont vous n’avez pas besoin pour vivre au quotidien. Il s’agit de libérer l’espace pour le rendre plus lisible. Dépersonnalisez au maximum, rangez et nettoyez votre intérieur comme votre extérieur. N’hésitez pas à rafraichir les pièces qui en ont le plus besoin. Taillez vos haies, tondez la pelouse régulièrement… bref, présentez votre maison ou votre appartement sous son meilleur jour tout en facilitant la projection des visiteurs !

Listez les atouts de votre bien et estimez son prix

Que vous vendiez seul ou via une agence immobilière, prenez le temps de lister les atouts de votre logement. La proximité des commerces, des écoles, des transports en commun ou des grands axes, l’exposition par rapport au soleil, les possibilités d’évolution (agrandissement, piscine, etc.)… rien ne doit vous échapper ! N’hésitez pas transmettre ces points à votre agent immobilier qui saura s’en servir pour valoriser votre produit à l’écrit comme à l’oral !
Veillez à estimer très précisément votre bien : un exercice difficile pour un non professionnel et pour un propriétaire par nature attaché à son bien. Faire appel à l’agence immobilière de référence de votre secteur vous permet d’obtenir un avis de valeur impartial et conforme à l’état réel du marché.

Vous le constatez, vendre nécessite un minimum de préparation ! En abordant le marché avec un dossier complet, un produit parfaitement préparé, un discours bien rôdé et bien sûr au bon prix, vous mettez toutes les chances de votre côté pour concrétiser rapidement.

Les trois points clés à retenir :

– Un DDT complet rassure les acquéreurs.
– Un état de présentation parfait pour une première impression au top.
– Des atouts parfaitement identifiés pour être complètement délivrés.

Follow by Email
Facebook
Twitter20
LinkedIn