JE PARS EN VACANCES, JE FAIS QUOI ?

Lʼactu, pour ces prochaines semaines : les vacances ! Cʼest bien, mais beaucoup se demandent à quoi il faut penser avant de quitter le sweet home pour 3 semaines dʼéclate avec les amis : cambriolage, fuite dʼeau, incendie etc… autant de mauvaises surprises quʼon souhaiterait éviter, quand il ne nous reste plus que les yeux pour pleurer.
Pourtant, il existe quelques solutions qui permettent de partir serein. Bien sûr, le risque zéro nʼexiste pas, mais ces quelques « astuces » frappées au coin du bon sens limiteront les dégâts et vous permettront de décompresser sans arrière pensée.

Les incontournables….


1. Prévenir la Police
Avant de partir, rappeler vous que la police est un service public et que vous pouvez signaler au commissariat la plus proche de votre domicile, votre départ en vacances. Pendant votre absence, des patrouilles de surveillance pourront être effectuées jour et nuit, en semaine comme le week-end, afin de dissuader les mauvais rôdeurs.

Les trucs de Stéphane
• Télécharger le formulaire OTV et remplissez le en ligne:

http://www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr/Vous-aider/Actions-de-prevention
• Apporter la copie à la police dument remplie
• Joindre une copie de la CI et un justificatif de domicile (quittance, acte de propriété, facture tel ou énergie)

 

2. Le courrier, une preuve d’absence… La poste veille
Ne pas laisser le courrier trop longtemps dans votre boîte aux lettres. Une personne de confiance doit pouvoir, pendant ces vacances, relever le courrier à votre place afin de ne pas éveiller les soupçons par une boîte débordant de lettres et autres publicités. Autre solution, faire renvoyer automatiquement votre courrier par les services postaux sur votre lieu de villégiature ou vous demandez à la Poste de garder votre courrier en lieu sûr jusquʼà votre date de retour. Votre courrier vous est remis le 1er jour ouvrable suivant la date de fin de votre contrat. Vous avez aussi la possibilité de le récupérer plus tôt, ce qui met fin à votre contrat.

 

3. Mettre en scène l’occupation de votre logement
En matière de théâtre, Stéphane sʼy connaît… Il est important de « faire vivre » votre logement ! Alors, n’oubliez pas, avant votre départ, de fermer correctement fenêtres et volets… Un voisin ou un ami doit pouvoir régulièrement les ouvrir et ou les fermer, allumer quelques lumières. Une prise de type « minuteur » peut permettre éventuellement dʼallumer certaines lampes sans présence effective dans le logement. Si vous le pouvez, renvoyez votre téléphone en direction de votre portable ou vers celui dʼun ami ou dʼun membre de la famille. Et surtout, interdisez vous de laisser des message dʼabsence sur votre répondeur …

 

4. Protéger les biens précieux
Dans la mesure du possible, ne laissez pas de grosses sommes d’argent dans votre habitation. Mettez vos bijoux, objets d’art éventuels et valeurs en lieu sûr. Répertoriez et photographiez les. Le cas échéant, faites les évaluer par un expert et renseignez vous auprès de votre société d’assurance, au sujet des conditions de leur protection et de leur couverture selon la valeur estimée.

 

5. Sécuriser les accès
Bien verrouiller toutes les portes et les fenêtres avant de partir et vérifier le bon état de vos serrures et verrous. Prenez conseils auprès de professionnels pour toutes les fermetures.
En 5 minutes chrono, vous avez le temps dʼeffectuer un tour complet de la maison et de vérifier le bon fonctionnement des accès et des serrures de porte. Vous vous sentirez mieux. Et…redoublez de vigilance lorsque vous quittez votre logement durant une période où des
travaux sont engagés dans votre immeuble.

Les trucs de Stéphane
• Confier une clé à une personne de confiance et demandez-lui de venir ouvrir et fermer les fenêtres et éventuellement les persiennes durant votre absence.
• Communiquez toujours votre numéro de portable, au cas où…


6. Halte aux fuites !!

Côté eau
Pour partir serein quand on a la chance dʼêtre lʼheureux propriétaire dʼune maison, il faut fermer la vanne qui se situe à l’extérieur du compteur d’eau. En été, la terre s’assèche. Cela crée une faiblesse des canalisations : elles risquent de lâcher. Il paraît que c’est un phénomène mécanique. En hiver, ça gèle. En été, ça fuit !! Les fuites de canalisation sont dures à détecter. La plupart du temps, on s’en
rend compte seulement au moment du relevé du compteur, une fois par an.
Pour les occupants des appartements, pensez avant tout à couper arrivée dʼeau des machines à laver et à mettre un récipient type cuvette sous le ballon dʼeau chaude ou mieux, coupez lʼeau au niveau du compteur dʼeau. Prudence, prudence…

Côté gaz
L’été est le moment idéal pour faire réviser sa chaudière. Les chauffagistes sont disponibles. C’est la période creuse pour faire l’entretien annuel ou même pour en acheter une neuve. Durant la période estivale, les chaudières sont vendues 20% moins chères que l’hiver.
Si tout est ok, contentez vous de fermer votre chauffe eau si votre absence va au delà de quelques jours… la production dʼeau chaude est à lʼorigine de 10 à 15% de la consommation dʼénergie ! chasse au gaspi, oblige.

Côté électricité
Débrancher et fermer tous les appareils : wifi, décodeurs, ordinateurs, portables, tv et machines. Ces machines pourtant très douées détestent les orages et continuent de consommer de lʼénergie durant votre absence.

 

7. Quand la domotique se charge de tout, ou presque…

Les alarmes pimpon-pimpon…
Pour les fans de sécurité, les alarmes restent la bonne solution. Pour ceux qui souhaitent en acquérir une, la plupart des banques proposent des solutions dès 50 à 60 € par mois.
Pour ceux qui en sont déjà équipés, ne pas oublier dʼactiver lʼalarme au moment de partir.
Fort heureusement, la plupart des systèmes permettent une activation à distance par téléphone ou internet.
Concernant celle-ci, ne laissez pas la centrale et la sirène trop faciles dʼaccès, elles ne serviront à rien si le cambrioleur lʼéteint 10s après être entré (peu de choses résistent à un coup de masse). Prévoyez également de brancher votre alarme et votre modem ADSL (si
lʼalarme utilise le net) sur onduleur et batterie, afin quʼelle soit autonome même en cas de coupure de courant. Certaines alarmes sont totalement autonomes, même en cas de coupure de courant et de ligne de téléphone, la centrale reste opérationnelle.

Caméra, ma belle caméra, dis moi qui est mon cambrioleur ?
Si vous avez des caméras de surveillance, pensez à dégager leur champ de vision. Cʼest dommage dʼêtre équipé dʼune caméra pour voir en gros plan la peluche des enfants.
Là encore, et si cʼest possible, reliez tout le matériel à un onduleur et à une batterie pour filmer même en cas de coupure de courant. Enfin, si les caméras enregistrent (ce qui serait un vrai plus, en cas dʼintrusion!), prévoyez lʼenvoi automatique des séquences enregistrées
sur un serveur distant : cʼest bien de filmer les cambrioleurs, mais sʼils embarquent lʼordinateur où sont enregistrées les séquences, ça ne servira à rien.
Pour les «angoissés», il est possible de souscrire à un service de télésurveillance. En cas dʼintrusion, un centre est informé et une personne dépêchée sur les lieux pour un contrôle physique. Pratique quand on est loin de son domicile !
Mais une simulation reste encore le meilleur moyen de ne pas se faire visiter. La plupart des box domotiques permettent de faire de la simulation de présence. Vous pouvez conserver lʼouverture et fermeture automatique des volets sur la rue : on a lʼimpression que la maison
continue de vivre et les plantes seront très contentes.
Sans oublier les solutions simples, comme les ampoules qui déclenchent des heures dʼallumage et dʼextinction sur simple demande…

Les trucs de Stéphane
• Attention, dans ce cas là, sʼabstenir de prévenir police ou gendarmerie qui risquerait de défoncer la porte en voyant de la lumière alors que vous avez déclaré être en vacances … pas bon pour vous !
• Inutile également de tenter de me joindre pour que je joue les dépanneurs avec mon scooter, car cet été, je serai peut-être en vacances, moi aussi…

Follow by Email
Facebook29k
Twitter20
LinkedIn