Vente/achat : un parcours en 7 étapes incontournables

Comment vendre ou acheter pas à pas ?

Vous avez un projet immobilier, achat ou vente, et vous vous interrogez sur la manière dont cela va se passer ? Agent immobilier, diagnostiqueur, banquier et notaire : des interlocuteurs multiples et des démarches qui peuvent paraître compliquées. Pas de panique ! Stéphane Plaza Immobilier vous explique point par point le parcours à suivre, de la décision à la concrétisation.

1. Estimer le bien

Toute vente réussie débute par une estimation du bien concerné par un professionnel de l’immobilier : un avis expert et objectif pour aborder le marché au bon prix. Aujourd’hui encore, beaucoup trop de vendeurs surestiment leur bien à cause de la relation quasi sentimentale qui les lie à ce dernier, par méconnaissance du marché ou dans l’espérance d’un montant de plus-value. Atouts et faiblesses, tels que l’état de présentation, le niveau des prestations, la situation, l’orientation, la disponibilité des commodités et l’état du marché immobilier fondent une valeur à respecter impérativement !

2. Mettre en vente votre bien de manière efficace

Avec 6 ventes sur 10 réalisées par leur intermédiaire, l’efficacité des agences immobilières n’est plus à démontrer. En optant pour un mandat exclusif, l’agent Stéphane Plaza Immobilier apprend à vous connaître et vous invite à partager une vision, à construire une stratégie de vente, à rédiger ensemble un plan de communication et à choisir la durée du mandat. Du sur-mesure pour un partenariat vendeur-professionnel inédit dans le monde de l’immobilier ! 

Le saviez-vous ? Un logement à vendre doit avoir son carnet de santé à jour ! Établi par un diagnostiqueur agréé, la composition du Dossier des Diagnostics Techniques (DDT) est déterminée par la nature du bien, son ancienneté, ses équipements et sa situation géographique. Un dossier indispensable qui permet au vendeur de justifier de l’état précis de son bien, et à l’acquéreur de se positionner en toute connaissance de cause.

3. Soigner l’état de présentation

Sachez valoriser votre bien ! Propreté et rangement sont incontournables. Une remise au goût du jour peut être souhaitable. Réparez les petits défauts les plus flagrants et remettez un petit coup de neuf là où cela s’avère le plus nécessaire : quelques heures de tournevis et de pinceaux qui peuvent faire la différence. Dépersonnalisez votre logement et débarrassez chaque pièce de son superflu. Le visiteur doit pouvoir se projeter et apprécier le volume offert. Une pièce doit être lisible : une fonction par pièce, une pièce par fonction ! Vous n’êtes pas inspiré ? Pas de problème ! Faites appel à un professionnel du home staging qui saura vous conseiller.

4. Procéder aux visites

Moment clé de la vente, une visite client se prépare. Vous veillerez bien sûr au ménage et au rangement de dernière minute pour offrir un état de présentation aussi bon que possible. Accueillez avec courtoisie vos visiteurs et votre agent immobilier, et laissez faire ce dernier : la visite c’est son métier ! Sachez simplement rester en retrait, mais disponible pour une éventuelle question directe des visiteurs, une bonne connaissance de l’immeuble (derniers travaux effectués, mise aux normes de l’ascenseur, de l’électricité, prochains travaux etc…) est un plus ! Ne soyez pas surpris si parfois le silence se fait : la magie des lieux fait son œuvre !

5. L’offre d’achat

Document important, l’offre d’achat marque l’engagement d’un acquéreur à acheter un bien aux prix et conditions proposés. Contresignée par le vendeur, celle-ci constitue un accord sur le bien et le prix ayant valeur de contrat : le Code civil considère la vente comme parfaite ! On notera que l’offre d’achat une fois contresignée vous engage totalement : à l’inverse de l’acquéreur, vous ne disposerez pas de délais de rétractation. Analysez convenablement cette offre sans vous arrêter à son seul montant. Un prix négocié vaut toujours mieux qu’une offre au prix aléatoire car fondée sur un financement 100 % à crédit.

6. Rédiger l’avant-contrat de vente

Qu’il soit rédigé devant notaire ou en agence immobilière, l’avant-contrat communément appelé « compromis » constate l’accord des parties relatif à la vente et ses conditions suspensives. Il fixe par écrit cet accord, le temps pour le notaire d’effectuer les différentes démarches administratives nécessaires à la vente effective, et pour l’acquéreur de trouver si besoin son financement à crédit. La loi octroie dix jours calendaires à l’acquéreur pour se rétracter sans avoir à se justifier ni devoir la moindre indemnité.

7. L’acte authentique, la dernière étape

Lorsque toutes les conditions pour la mutation de propriété sont réunies, le notaire convoque les parties pour la signature de l’acte authentique de vente. Il s’écoule généralement une période d’environ 3 mois entre l’avant-contrat et ce dernier. Cette signature devant un officier ministériel transfère officiellement la propriété du bien du vendeur vers l’acquéreur. C’est gagné, la vente est définitivement conclue !

Ce processus vous semble encore un peu complexe ? Rassurez-vous : votre agent immobilier vous accompagne tout au long de ce parcours en 7 étapes, que vous soyez vendeur ou acquéreur. Pédagogie et conseils sont garantis pour une progression sereine jusqu’à la remise des clés tant attendue !

Les points clés à retenir :

  • L’estimation et la mise en avant du bien sont clés dans la réussite de la vente ;
  • Il s’écoule généralement 3 mois entre l’avant-contrat et l’acte authentique de vente ;
  • Les frais de notaires représentent en moyenne 7,5 % du prix de vente.
Follow by Email
Facebook
Twitter20
LinkedIn